Tiësto

603 vues
Genre trance, electronic, dance, techno, electronica

Le Hollandais Tijs Verwest débuta en tant que DJ amateur à l'âge précoce de 14 ans.

Après une courte période House, il s'orienta bien vite vers le Goa/Trance. Le style des premières années professionnelles de Tiësto était fortement apprécié par les amateurs de raves, et on pourrait dire qu'il était en quelque sorte formulé pour ceux-ci : les rythmes typiquement Trance qu'il employait à cette époque ne sortaient que rarement du carcan associé a ce style musical, bien que le DJ ajoutait des éléments mélodiques et créatifs suggérant déja son évolution future. Ceci n'implique pas que son matériel n'était pas intéressant : c'était déja la crème du genre.

Après quelques années, le style personnel de DJ Tiësto avait gagné un bon niveau de reconnaissance au plan national, et ce n'était qu'une question de temps avant que son succès ne gagne la scène internationale. Il commença à produire ses propres albums, à l'aide de son studio personnel. Adepte de la philosophie de F.L.T.M.*, Tiësto fonda sa propre maison de disques, Guardian Angel, une subdivision de Basic-Beat. Les premières productions provenant de celle-ci furent les séries Lost Treasures (numéros 1 a 3) et Forbidden Paradise (numéros 1 a 7).

La carrière de Tiësto devenant de plus en plus importante, il décida de se couper de l'influence de Basic-Beat en fondant une maison de disques complètement indépendante, la fameuse Black Hole Recordings. La première production en résultant fut le premier opus de la série Magik (First Flight), une production qui obtint beaucoup de succès en Hollande et au sein des pays scandinaves.

Les séries et albums suivants eurent un impact tout aussi appréciable, mais c'est avec le remix du populaire Silence (un titre de Delerium accompagné par Sarah McLachlan) que le DJ réalisa ce qu'aucun autre n'avait réussi auparavant : ce morceau devint le premier morceau de Trance à être présenté sur la radio commerciale en Amérique du Nord, et parvint également au top 10 en Angleterre.

Avec la sortie de son premier album en solo, on ne peut pas affirmer avec certitude que DJ Tiësto pratique encore la musique Trance : bon nombre de morceaux présents dans In my Memory relèvent d'un tout autre style, le morceau titre notamment - au rythme trop lent pour etre classé Trance - démontrant que le style personnel de Tiësto est davantage un amalgame de House mélodique, de Pop et de Techno, le tout agrémenté d'une touche mélancolique, aux tendances parfois New Age ou même Classique (Wagner en particulier)


Source

Le Hollandais Tijs Verwest débuta en tant que DJ amateur à l'âge précoce de 14 ans.

Après une courte période House, il s'orienta bien vite vers le Goa/Trance. Le style des premières années professionnelles de Tiësto était fortement apprécié par les amateurs de raves, et on pourrait dire qu'il était en quelque sorte formulé pour ceux-ci : les rythmes typiquement Trance qu'il employait à cette époque ne sortaient que rarement du carcan associé a ce style musical, bien que le DJ ajoutait des éléments mélodiques et créatifs suggérant déja son évolution future. Ceci n'implique pas que son matériel n'était pas intéressant : c'était déja la crème du genre.

Après quelques années, le style personnel de DJ Tiësto avait gagné un bon niveau de reconnaissance au plan national, et ce n'était qu'une question de temps avant que son succès ne gagne la scène internationale. Il commença à produire ses propres albums, à l'aide de son studio personnel. Adepte de la philosophie de F.L.T.M.*, Tiësto fonda sa propre maison de disques, Guardian Angel, une subdivision de Basic-Beat. Les premières productions provenant de celle-ci furent les séries Lost Treasures (numéros 1 a 3) et Forbidden Paradise (numéros 1 a 7).

La carrière de Tiësto devenant de plus en plus importante, il décida de se couper de l'influence de Basic-Beat en fondant une maison de disques complètement indépendante, la fameuse Black Hole Recordings. La première production en résultant fut le premier opus de la série Magik (First Flight), une production qui obtint beaucoup de succès en Hollande et au sein des pays scandinaves.

Les séries et albums suivants eurent un impact tout aussi appréciable, mais c'est avec le remix du populaire Silence (un titre de Delerium accompagné par Sarah McLachlan) que le DJ réalisa ce qu'aucun autre n'avait réussi auparavant : ce morceau devint le premier morceau de Trance à être présenté sur la radio commerciale en Amérique du Nord, et parvint également au top 10 en Angleterre.

Avec la sortie de son premier album en solo, on ne peut pas affirmer avec certitude que DJ Tiësto pratique encore la musique Trance : bon nombre de morceaux présents dans In my Memory relèvent d'un tout autre style, le morceau titre notamment - au rythme trop lent pour etre classé Trance - démontrant que le style personnel de Tiësto est davantage un amalgame de House mélodique, de Pop et de Techno, le tout agrémenté d'une touche mélancolique, aux tendances parfois New Age ou même Classique (Wagner en particulier)


Source

Top Titres

Adagio for Strings 1

Adagio for Strings

Traffic 2

Traffic

Wasted 3

Wasted

Red Lights 4

Red Lights

Just Be 5

Just Be

Love Comes Again 6

Love Comes Again

Elements Of Life 7

Elements Of Life

Jackie Chan 8

Jackie Chan

Lethal Industry 9

Lethal Industry

Forever Today 10

Forever Today

Top Albums

Just Be
Just Be
pistes
Elements of Life
Elements of Life
pistes
Kaleidoscope
Kaleidoscope
pistes

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article