Les travaux de la gare d’Arcachon reprennent dès lundi

10 octobre 2017

Suspendus cet été, les travaux reprennent le long du boulevard.

Suspendus durant l’été, les travaux inhérents à l’aménagement de l’esplanade de la gare et du boulevard du général Leclerc ont repris ce lundi, 2 octobre. L’achèvement du parking sous-terrain de 147 places inauguré en juillet a marqué l’achèvement d’une première phase. Une seconde s’ouvre à présent.

 

« Il s’agit de travaux de surface et de traitement des réseaux » explique Martine Phelippot, adjointe au maire déléguée aux travaux, aux relations avec les usagers et à l’urbanisme. Des travaux qui vont essentiellement se dérouler sur les trottoirs, le long du boulevard du général Leclerc, entre l’avenue Gambetta et l’avenue du général de Gaulle.

Conscience de la gêne

Les interventions portant sur les réseaux d’eau potable et de gaz permettront de renouveler le réseau. Quant aux nuisances occasionnées, la mairie annonce qu’elles seront minimes. « Tous les trous seront rebouchés au fur et à mesure. Nous avons conscience de la gêne que cela peut occasionner chez les commerçants », assure Martine Phelippot. « L’accès sera maintenu pour tous les riverains. La circulation le long du boulevard sera également maintenue. Parfois alternée et peut-être déviée. » Afin de minimiser les nuisances, la Ville a décidé de procéder par étapes. Après cette première tranche du boulevard, l’axe compris entre l’avenue du général de Gaulle et la place de Verdun sera entamé. Les premiers travaux doivent s’achever fin novembre.

« L’ensemble du chantier sera arrêté durant les vacances de Noël » stipule l’adjointe. En début d’année, d’autres travaux sont annoncés : ils concernent le remblaiement de la surface du parking. « Notre objectif est d’avoir le jardin aéré prêt pour la saison prochaine. »

Enveloppe revue à la hausse

Pour mémoire, cet aménagement aux abords de la gare est un vaste projet qui englobe non seulement la réfection des voiries, la rénovation des trois places et la transformation de la gare (par la Communauté d’agglomération de la Cobas) en pôle multimodal.

Il porte également sur la réalisation d’un nouveau bâtiment comprenant une médiathèque, la maison des associations, une ludothèque, une salle de conférence et le nouvel office de tourisme. Avec, donc, un jardin aménagé au-dessus du parking.

Un très gros chantier qui en janvier 2016 s’élevait à 7 161 422 euros. Lors du dernier Conseil municipal qui s’est tenu mercredi, cette enveloppe a été revue à la hausse. Aujourd’hui, elle s’élève à 7 396 176 euros. En cause : le remplacement de certains revêtements en béton par des dalles calcaires similaires aux rues de l’hyper centre-ville.

Commentaires (0)

Connectez-vous pour commenter cet article